Bon voyage

Qu’est-ce qui pousse les artistes à prendre le risque de vivre de leur passion ? Qu’est-ce qui leur permet d’y croire ? Plus tard, que ressentent-ils (chanteurs, musiciens, comédiens…) à l’âge où, raisonnablement, il serait logique de poser leurs valises ? Pourquoi décider d’arrêter ? Pourquoi décider de continuer ? Que faire du désir de créer ? Que faire aussi du besoin de reconnaissance ?

Jacques Boilley chante pour les enfants depuis 30 ans. Il n’est pas connu du grand public mais il a pourtant marqué plusieurs générations d’enfants pour lesquels il est et restera une idole… Il a prévu un dernier tour de chant fin 2021, qu’il a nommé « Bon voyage », comme un au-revoir à son public. Mais est-il certain de vouloir rester à quai ?

L’histoire de Jacques montre aussi la place et le rôle des troubadours, passeurs d’émotions, qui sont, grâce à ce qu’ils incarnent et transmettent, si essentiels à nos vies.

Projet coécrit avec Raphaëlle Picardat

Jacques Boilley, courte présentation : https://vimeo.com/604074700

 


Le voyage de Jeanne

En 1767, à la demande du roi Louis XVI, Louis-Antoine de Bougainville se lance dans une circumnavigation. Le but est de rassembler un maximum de connaissances, astronomiques, humaines, zoologiques et botaniques, sur les territoires explorés : Brésil, Uruguay, Argentine, Chili, archipels du Pacifique et de l’océan Indien, tout en prenant symboliquement possession de certains au nom de la France. Plusieurs scientifiques de renom vont participer à l’aventure. La flottille se compose d’une frégate commandée par Bougainville, la Boudeuse, et de la flûte l’Etoile. Le médecin botaniste Philibert Commerson embarque à bord de l’Etoile. 

Le jour du départ, une femme se faufile parmi les membres de l’équipage, déguisée en homme. Il s’agit de Jeanne Barret, la compagne de Commerson, jeune Bourguignonne d’origine paysanne. Elle finira par être démasquée au cours du voyage. Elle reste cependant la première femme connue à avoir effectué un tour du monde. 

Au cours du périple, la scientifique en elle va peu à peu se révéler. Son intérêt pour ce qu’on appelle alors « les sciences naturelles » ne cesse de s’affirmer. Grâce à elle, plus tard, les collections de Commerson arriveront à bon port. Qui est-elle ? Pourquoi s’est-elle embarquée dans une aventure aussi périlleuse ?

Extrait sonore : https://soundcloud.com/user-385964099

Projet coécrit avec Anne-Catherine Blanc